toutsurlinspection-du-travail

toutsurlinspection-du-travail

Femmes et discriminations au travail : Critères -Causes

A la création de l'OIT, Organisation Internationale du Travail en 1919, la majorité des femmes dans le monde n'avait pas encore le droit de vote, et celles qui avaient à l'époque la chance d'être salariées, n'avaient pas le droit d'expression collective pour défendre leurs intérêts. Plus de 90 ans plus tard, il faut reconnaître que des progrès considérables pour l'amélioration des conditions de la femme ont été enregistrés. Toutefois, l'arbre ne doit pas cacher la forêt. Encore beaucoup de femmes sont confrontées à d'énormes obstacles pour accéder à l'emploi en ayant les mêmes chances que les hommes.

 

Aujourd'hui encore, les femmes sont victimes de discrimination dans leur vie professionnelle. Cette situation se vit à l'embauche et/ou en cours de carrière. Plusieurs pratiques limitent directement ou indirectement l'intégration et l'évolution professionnelles des femmes. Alors quels sont les critères et les causes des discriminations que vivent les femmes dans le cadre des relations de travail ?

 

Les critères courants de discrimination à l'égard de la femme dans le cadre des relations de travail 

 

Les critères courants de discrimination sont:

  • L'apparence physique:  cette discrimination se fonde sur les traits physiques ou caractéristiques physiques d'une personne pour prendre une décision qui lui est préjudiciable. Exemple : "Mon patron a refusé de me donner le poste de secrétaire parce-que je suis grosse".
  • La grossesse : cette discrimination se fonde sur l'état de grossesse. Exemple : "Mon employeur m'a retiré ce poste de responsabilité au service parce que je suis enceinte".
  • La maternité : Exemple: "Mon patron refuse de renouveler mon contrat à la fin de mon congé de maternité, alors que ma collègue d'un certain âge (50 ans)  à vu le sien renouveler"
  • La situation de famille :  Ici c'est la situation de famille qui fonde la discrimination; l'existence ou non d'enfants, la situation matrimoniale entre autre. Exemple : "Je n'ai pas été recruté parce que j'ai beaucoup d'enfants".
  • Le sexe: Exemple :"Je touche moins que mon collègue pour le même travail effectué".

Les causes des discriminations faites aux femmes 

 

 Les discriminations faites aux femmes dans le monde du travail ont plusieurs causes. Il s'agit notamment :

  • Des stéréotypes : Le dictionnaire Larousse définit le stéréotype comme une "expression ou opinion toute faite, sans aucune originalité, cliché". Le stéréotype est une opinion simplifiée, un jugement dépourvu de sens critique.
  • Des préjugés : un préjugé est selon le Larousse, " un jugement sur quelqu'un, quelque chose, qui est formé à l'avance, selon certains critères personnels et qui oriente en bien ou en mal les dispositions d'esprit à l'égard de cette personne".
  • Du sexisme : le sexisme est une attitude discriminatoire qui est basée sur le sexe, presque toujours au détriment de la femme et qui nie le droit à la liberté et l'égalité des êtres humains. Définition de " La Toupie"

 La discrimination est interdite par la loi. L'article 4 du Code du travail stipule que: " Toute discrimination en matière d'emploi et de profession est interdite. 

Par discrimination, on entend: 

1) toute distinction, exclusion ou préférence fondée notamment sur la race, la couleur, le sexe, la religion, l'opinion politique, le handicap, l'État de grossesse, l'ascendance nationale ou l'origine sociale, qui a pour effet de détruire, d'altérer l'égalité de chance ou de traitement en matière d'emploi ou de profession ;

2) toute autre distinction, exclusion ou préférence ayant pour effet de détruire, d'altérer l'égalité de chance ou de traitement en matière d'emploi ou de profession".

 

NB. La discrimination en matière d'emploi et de profession constitue un délit punit d'un emprisonnement de un à trois ans et d'une amende de 50 000 à 300 000 francs CFA et/ou de l'une de ces deux peines seulement et, en cas de récidive, d'une amende de 300 000 francs CFA à 600 000 francs CFA et d'un emprisonnement de deux mois à cinq ans ou de l'une de ces deux peines seulement.

 

 À très vite pour de nouvelles informations sur le monde du travail. 

 

Synti 

 



01/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres