toutsurlinspection-du-travail

toutsurlinspection-du-travail

Interview d'un Inspecteur du travail du Sénégal : Ablaye NDoye nous parle de l'intérêt de l'Académie sur la transition vers l'économie formelle pour les Ministères du travail

Je participe depuis le 12 novembre 2018 à l'Académie sur la transition vers l'économie formelle organisée par le Centre International de Formation de Turin (CIF-OIT) en Italie. L'Académie offre une belle opportunité de partages d'expériences entre une centaine de praticiens du domaine de la lutte contre l'informalité. En marge des activités de cette Académie, Monsieur Ablaye NDoye, Inspecteur du travail du Sénégal avec qui j'ai beaucoup échangé sur les réalités des Administrations du travail de la sous région, a consenti à m'accorder une interview pour parler de sa participation à l'Académie , ainsi que des défis auxquelles sont confrontés l'Administration du travail dans le processus de formalisation.

Le corps des inspecteurs du travail du sénégal dispose d'un statut particulier. 

 

 

 

 

 

 

Ablaye NDoye :" Le métier d'Inspecteur du travail est très noble, car nous sommes les garants de la paix sociale. Nous devons travailler à faire connaître la mission économique de l'inspection du travail "

 

Pouvez-vous vous présenter svp ?

 

Je suis sénégalais. Je m'appelle Ablaye NDoye, je suis en service au Ministère du Travail, du dialogue social et des organisations professionnelles et des relations avec les Institutions, particulièrement à la Direction de la Protection sociale.

 

 

Vous participez à l'Académie sur la transition vers l'économie formelle organisée par le CIF-OIT, quelle appréciation générale pouvez-vous faire de l'Académie ? 

 

Je trouve très intéressante l'Académie sur la transition vers l'économie formelle. Les thèmes qui y sont déroulés regorgent d'un intérêt capital et nous permettent de mieux comprendre les différentes composantes du secteur informel. J'apprécie beaucoup la méthodologie adoptée, les cas pratiques, les partages d'expériences, etc.

Je remercie l'équipe organisatrice. Elle a réussit un grand pari. 

L'Académie sur la transition vers l'économie formelle présente beaucoup d'intérêt pour le Ministère du travail sénégalais, dans ce sens qu'elle recoupe les objectifs de l'un des projets en cours au sein du dit Ministère. En effet, le RSPC, Régime Simplifié pour les Petits Contribuables, projet du Ministère du travail, vise la formalisation de l'économie informelle. C'est un régime simplifié plus adapté pour les les acteurs évoluant dans le secteur informel qui se fixe pour objectif l'accompagnement de la transition vers l'économie formelle.

 

 

 

 

 

Pouvez-vous nous parler de vos défis en tant qu'inspecteur du travail dans votre intervention dans le secteur informel ?

 

Aujourd'hui, l'inspection du travail dont la mission principale est le contrôle de conformité de la législation sociale, a un grand défi à relever dans son intervention dans le secteur informel. A l'occasion des missions de contrôles, les Inspecteurs du travail ont l'habitude de dérouler des fiches comprenant plusieurs rubriques relatives à la gestion administrative du personnel, à la SST, à l'ergonomie, etc. Mais il a été constaté que ce modèle de fiches n'était  pas adapté à la structuration des acteurs du secteur informel. A cet effet, un outil méthodologique d'intervention de l'Inspection du travail dans le secteur informel a été élaboré. Grâce a cet outil, un modèle de fiche jugé plus adapté a été adoptée. Mais jusque là, l'intervention de l'Inspection du travail dans le secteur informel n'est faite que de manière timide. Cela est dû en partie, au déficit de personnel. Il urge aujourd'hui de renforcer les moyens humains de l'inspection du travail.

 

Quelles sont les défis de l'Administration du travail d'une manière générale au Sénégal

 

 Les défis de l'Administration du travail sont nombreux. Mais concernant le secteur informel, la mise en oeuvre du RSPC est notre priorité. Cette mise en oeuvre va impliquer le renforcement des moyens humains et matériels des Inspections. Outiller l'inspecteur du travail de manière à ce qu'il accomplisse pleinement son rôle dans le secteur informel, en particulier, est un défi majeur pour le Ministère. 

 

Votre dernier mot

 

 

Je te remercie pour l'opportunité que tu m'as offerte de parler de mon sentiment par rapport à cette Académie. Je remercie encore une fois le BIT et toute l'équipe de Coumba Diop pour l'organisation de cette session. J'appelle à plus de synergie d'actions de tous les départements ministériels et organismes intervenant dans le secteur informel. Un cadre de concertation réunissant tous les acteurs s'impose. Je te remercie.

 

 

 



23/11/2018
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres