toutsurlinspection-du-travail

toutsurlinspection-du-travail

Interview d'un Inspecteur du travail de la Côte d'Ivoire : Aka Didier Kouadio, nous parle de sa participation à l'Académie sur la transition vers l'économie formelle organisée à Turin par le CIF-OIT

Du 12 au 23 novembre 2018 s'est tenue au CIF-OIT à Turin, l'Académie sur la transition vers l'économie formelle : Prendre action. Les inspecteurs du travail étaient très bien représentés à ce grand forum mondial. L'occasion faisant le larron nous en avons profité pour parler de l'avenir du corps dans nos différents pays, ainsi que des défis que nous devons relever au quotidien. Kouadio Aka Didier, Administrateur du travail de la Côte d'Ivoire, un monsieur dynamique et très compétent avec qui j'ai énormément échangé durant cette Académie, a consenti à m'accorder une interview pour parler de l'activité, ainsi que des défis auxquels est confronté l'Administration du travail dans son pays. 

 

Pouvez-vous vous présenter svp?

 

Je m'appelle Kouadio Aka Didier, Administrateur du travail et des lois sociales, je viens de la Côte d'Ivoire. J'exerce au Ministère de l'emploi et de la Protection Sociale plus précisément à la Direction Générale du Travail, en qualité de Chargé d'Etudes.

 

Quelle appréciation générale faites-vous de la tenue d'une Académie sur la transition vers l'économie formelle ?

 

D'une manière générale, il faut dire que cette formation est venue à point nommé, dans la mesure où la question de l'économie informelle est devenue une préoccupation mondiale. C'est à juste titre que j'apprécie hautement la tenue de ce grand forum mondial qu'est l'Académie sur la transition vers l'économie formelle : Prendre action.

 

Dans votre intervention dans le secteur informel, à quels défis majeurs  êtes-vous confrontés en tant qu'Inspecteur du travail ?

 

Je ne sais pas si je peux épuiser mes défis dans le cadre de l'intervention dans l'économie informelle. Mais, il faut dire que l'économie informelle occupe une place importante dans mon pays avec un taux de présence de 92,8% dans l'économie nationale. L'un de mes plus grands défis, c'est de parvenir à une réduction drastique de ce taux. 

En outre, au cours des différentes présentations, j'ai noté et apprécié la synchronisation des actions administratives dans ce domaine. Alors l'un des défis majeurs est de parvenir à mettre en place un cadre commun de concertation des différentes administrations, bien sûr, sous la conduite du Ministère en charge du travail, pour mener le combat de la transition vers l'économie formelle. 

 

Quels sont les grands défis de l'Administration du travail en Côte d'Ivoire ?

 

L'Administration du travail en Côte d'Ivoire fait face à de nombreux défis en ce moment. On peut citer entre autres:

  • Le défi de la mise en place d'un nouveau système diagnostique des statistiques des services en charge du travail.
  • Le défi de l'adoption du document PPTD 2017-2020 qui participe du travail décent sous toutes ses formes.
  • Le défi de l'organisation des élections professionnels pour déterminer la représentativité des centrales syndicales afin de permettre un dialogue social inclusif.
  • Le défi de la mise en place d'une politique nationale du travail (PNT).

Votre dernier mot ?

 

Mes remerciements appuyés à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la tenue et à la réussite de cette importante session qui nous à permis d'être édifiés notamment sur les différentes expériences exposées.

Je te remercie

 

 

 



20/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres